Automed

Ce carnet présente les avancées de la recherche AUTOMED sur les pratiques d’automédication. Celle-ci est financée par l’ANR. Ces recherches sont menées par une équipe d’une quinzaine de personnes, rassemblant des médecins, des pharmaciens, des épidémiologistes, des anthropologues, des géographes sociaux et des sociologues, issus de différents laboratoires de l’Ouest de la France. – La définition de l’automédication que nous avons retenue est « se soigner par soi même ». C’est-à-dire que l’on définit cette pratique par son usage et non par un type de produit (par exemple le médicament).

– Le cadre théorique général est d’articuler la question de l’autonomie du patient avec la notion d’individualisme théorisée par Robert Castel, distinguant l’individualisme négatif (l’autonomie comme fardeau pour celui qui n’a pas les supports sociaux suffisants) de l’individualisme positif (vécu comme une liberté par celui qui a les sécurités d’une affiliation sociale installée). Le premier renvoie pour nous à l’idée d’une automédication subie, le second à celui d’une automédication choisie.

– Concrètement, cela veut dire articuler des pratiques singulières à des conditions politiques, territoriales, sociales ; mettre en perspective, donc, des pratiques qui sont elles-mêmes pour partie le produit de déterminations (pathologiques, territoriales, sociales), mises en regard avec un cadre d’exercice de ces pratiques (politiques de déremboursement, conditions d’installation des médecins, accès aux droits…)

– Les résultats attendus devraient permettre de mettre au jour différents modèles d’automédication au regard de différents usages de la question de l’autonomie. L’hypothèse est celle d’un continuum d’usages entre deux pôles : d’un côté les plus précaires, notamment les sans papiers, de l’autre les plus « dotés ». Ces modèles d’automédication seront mis en perspective avec les trajectoires de santé des personnes (matrices biographiques avec évènements clés). On portera aussi une attention à tout ce qui induit ces comportements, que ce soit le cadre politique, le système de distribution, les communautés formelles ou informelles de prescription.


Une réflexion au sujet de « Automed »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *